Sommeil des bébés et des enfants : 9 achats pour les aider à mieux dormir

Avec une naissance viennent des tas de dépenses souvent incontournables. Des articles de puériculture en tout genre, des vêtements, des jouets d’éveil… Tant de choses qu’on en oublie presque qu’il existe quelques objets, des petits « trucs » qui peuvent se révéler presque magiques sur le sommeil de vos enfants. Et quand un achat permet à toute une famille de retrouver le sommeil, autant dire que la piste vaut la peine d’être explorée !

Comme toujours, chaque enfant est différent et tous les achats ne seront peut-être pas utiles pour votre p’tit loup ni pour la chambre dans laquelle il dort. Dans cet article, je vous présente 9 objets qui peuvent faciliter le sommeil de votre bébé ou enfant, et ce à quoi ils peuvent vous servir. Certains objets sont des essentiels dont vous avez forcément besoin, et que je vous aide à bien choisir. D’autres articles sont plus insolites et méritent selon moi d’être connus

   1. Un humidificateur d’air: l’achat utile en cas d’atmosphère trop sèche

C’est un objet qui peut s’avérer très utile dans une chambre dont l’atmosphère est trop sèche. Mais avant toute chose, sachez que le manque d’humidité dans l’air est souvent dû à un surchauffage de la pièce. Pensez donc d’abord à régler la température de la chambre correctement, et à aérer régulièrement votre intérieur.Toutefois, pour différentes raisons, vous pourriez avoir malgré tout besoin d’apporter plus d’humidité dans l’air (c’est le cas par exemple dans certains appartements situés dans des immeubles qui abusent du chauffage collectif).

 

Pour une atmosphère saine, on conseille un taux d’humidité dans l’air situé entre 45 et 55%. Cela permet non seulement de respirer plus confortablement, mais aussi de réduire certains désagréments (peau sèche, gerçures des lèvres, sensation d’irritation des yeux et des voies respiratoires) voire des soucis de santé (une atmosphère trop sèche peut causer des rhinites ou problèmes de respiration, par exemple).

Si votre budget est serré, pensez à jeter un œil aux articles vendus sur Vinted et Le Bon Coin. Ces plateformes, comme d’autres dédiées à la seconde main, regorgent d’objets testés de manière plus ou moins fructueuse par des parents. Cela peut vous faire économiser de précieux euros…

   2. Un boîtier de bruits blancs: l’outil idéal pour les bébés sensibles au bruit

Bien sûr, si votre enfant est sensible aux bruits, vous avez déjà pensé à baisser la voix et à être le plus silencieux possible. Sauf que, outre le fait que ce n’est pas forcément agréable pour toute la famille, vous ne pouvez pas maîtriser le volume sonore émis par vos voisins ou ce qui se passe à l’extérieur.

Si malgré toutes les précautions que vous prenez, vous avez l’impression que votre enfant est perturbé par les bruits environnants (il a du mal à lâcher prise ou se réveille au moindre son), alors il y a de fortes chances pour que les bruits blancs vous soient d’une grande aide ! Ce sont des bruits de fond, souvent de pluie, de ruisseaux, de vagues ou même des enregistrements intra-utérins, qui permettent aux plus petits d’être réconfortés par un environnement sonore qu’ils connaissent bien.

On trouve des heures d’enregistrements de bruits blancs sur internet – sur Youtube ou sur des applications comme Spotify, par exemple. Mais je vous conseille d’investir dans un petit boîtier qui jouera des bruits blancs sans aucune connexion. Outre le fait qu’ils n’émettent pas d’ondes ni de lumière à proximité de bébé, certains de ces boîtiers sont même dotés d’un capteur ou détecteur de pleurs, qui leur permet de s’activer dès qu’un bruit éclate ou que votre bébé râle… ce qui peut l’aider à se rendormir ! Certains boîtiers de bruits blancs sont aussi vendus avec une peluche déhoussable. Idéal pour faire le lien avec mon point suivant

   3. Un doudou: l’achat incontournable pour la plupart des petits

C’est le fameux objet transitionnel, identifié comme tel par le pédo-psychiatre britannique Donald Winnicott dans les années 1950. Ça tombe bien, vous avez sûrement reçu des tas de peluches en guise de cadeau de naissance. Attention, si votre enfant est tout petit, choisissez-en un qui est suffisamment petit et léger pour ne pas risquer de recouvrir son visage pendant son sommeil. De la même manière, il n’est pas recommandé de faire dormir les nouveaux-nés avec un doudou avant l’âge d’au moins 6 mois. Renseignez-vous auprès de votre sage-femme ou pédiatre.

Si votre enfant est plus grand en revanche, observer quel doudou pourrait lui plaire et faites en sorte qu’il l’identifie comme quelque chose de rassurant. Si vous êtes sa mère, vous pouvez dormir avec durant quelques nuits avant de le lui confier : cela lui permettra de s’imprégner de votre odeur. Vous pouvez également vous-même parler au doudou et l’intégrer dans certaines activités, jusqu’à ce que votre enfant s’y attache et le considère comme l’objet magique qui pourra le réconforter en votre absence (et donc pendant son sommeil).

   4. Un matelas bien ferme: pour la sécurité et le confort

La literie est l’un des premiers facteurs de confort ou d’inconfort pendant la nuit. À la maternité, on a dû vous briefer sur le fait qu’un matelas ferme, à la taille du lit, garantit la sécurité de votre bébé pendant son sommeil. Raison de plus pour lui choisir un matelas de bonne qualité.

Aujourd’hui, de nombreuses marques innovent pour proposer des matelas qui offrent autant de soutien que de confort à l’enfant. Je vous conseille aussi de choisir votre matelas dans des matériaux naturels et respirants pour éviter l’effet de surchauffe, qui pourrait être aussi dangereux qu’inconfortable.

   5. Un grand lange pour l’emmaillotage: l’outil magique pour apaiser les nouveaux-nés

L’emmaillotage figure en bonne position parmi les techniques efficaces pour apaiser bébé. Cette pratique, largement répandue autrefois puis quelque peu oubliée, redevient aujourd’hui courante en raison des bénéfices qu’elle présente.

L’emmaillotage est utile pour les bébés très jeunes, qui sont réveillés ou incommodés par certains de leurs réflexes archaïques (comme le réflexe de Moro, qui provoque des sursauts pendant le sommeil). Il rassure aussi le nouveau-né, car la position dans laquelle on l’emmaillote lui rappelle celle qu’il avait lorsqu’il était blotti dans l’utérus maternel. On peut emmailloter un bébé de la naissance jusqu’au moment où il peut se retourner par lui-même. À partir de ce moment-là, il faut cesser l’emmaillotage qui pourrait devenir dangereux pour le tout-petit.

Pour pratiquer l’emmaillotage, un grand lange suffit. N’emmaillotez pas un bébé dans une couverture ni par-dessus sa gigoteuse : il risquerait d’avoir trop chaud, ce qui pourrait représenter un danger pour sa santé et sa sécurité.

De manière générale, si vous souhaitez pratiquer l’emmaillotage, il est impératif de demander conseils à un spécialiste de l’emmaillotage ou à une sage-femme de vous montrer comment faire, pour ne prendre aucun risque.

Il existe également des outils spécifiques, comme la Couverture Miracle® de Recaro, qui est pensée pour faciliter l’emmaillotage.

   6. Un pyjama et une gigoteuse adaptés: des essentiels à bien choisir

Le pyjama et la gigoteuse sont deux essentiels du vestiaire nocturne de bébé. Il y passera des centaines d’heures. Raison de plus pour bien les choisir ! Pour la gigoteuse (ou turbulette), visez un indice de chaleur (TOG) adapté à la température de la chambre de bébé. Pour le pyjama, jouez avec les formes (une pièce, deux pièces, avec ou sans pied) et les matières (jersey de coton, velours) pour que votre enfant n’ait ni trop chaud ni trop froid. On trouve sur internet de nombreux conseils à ce sujet, mais faites-vous confiance et observez votre bébé.

Ces deux vêtements de nuit doivent être également choisis à la bonne taille pour ne pas entraver les mouvements de votre enfant. Attention cependant si votre bébé est très jeune, il faut alors veiller à ce que son visage ne risque pas de glisser à l’intérieur de son pyjama ou de sa gigoteuse (encore une fois pour limiter les risques de suffocation et de mort inattendue du nourrisson).

    7. Des livres pour le rituel du coucher: des supports bien                utiles pour partager un moment de calme avant de dormir

Comme vous le savez peut-être, les bébés et les jeunes enfants ont besoin de repères temporels, que les rituels les aident à identifier. Les premiers gestes du rituel du coucher permettent à l’enfant d’anticiper et de comprendre qu’il va bientôt devoir aller dormir.

Les rituels peuvent être constitués à votre guise : par exemple un bain, une tétée / un biberon, une chanson… et au lit ! De nombreux enfants apprécient qu’on leur lise ou raconte une histoire avant d’aller se coucher. C’est souvent un moment d’apaisement intense pour eux.

Ainsi, vous pouvez dès la naissance constituer une petite bibliothèque à votre enfant, et identifier certains livres qui pourraient intégrer ce rituel. Attention, la lecture du soir ne doit pas être un moment de jeu ni d’apprentissage, car ce serait trop stimulant et cela pourrait avoir l’effet inverse de celui qu’on essaie d’obtenir. Privilégiez donc les livres qui permettent à votre enfant de se calmer. Cela dit, certains enfants, à certaines périodes de leurs vies, peuvent être stimulés et surexcités par la simple vue des images. Si c’est le cas de votre petit, racontez-lui une histoire sans avoir recours à aucun support.

Bon à savoir : il existe aussi des conteuses qui racontent des histoires aux enfants ou les aident même à méditer (Bookinou®, Lunii®, Mon petit Morphée®…)

   8. Une veilleuse: l’outil magique pour rassurer ceux qui ont peur du noir

Peur du noir, peur du loup, peur des monstres… À partir de 2 ans (et pas avant !), certains enfants peuvent commencer à redouter de se retrouver plongés dans l’obscurité. Ils peuvent ainsi associer la nuit à un moment d’insécurité profonde et appréhender le moment du coucher, créant une difficulté à s’endormir et des angoisses au moindre réveil. Si c’est le cas de votre enfant, n’hésitez pas à lui offrir une petite veilleuse.

Choisissez une lumière rouge ou orangée, et fuyez les lumières blanches, bleues ou vertes, qui empêchent la libération de mélatonine (l’hormone du sommeil). De même, certaines veilleuses changent de couleur tout le temps qu’elles restent allumées : je ne vous les recommande pas non plus car elles sont trop stimulantes pour l’enfant.

   9. Le réveil pédagogique: l’achat anti-réveils matinaux

C’est un objet qui peut se révéler très utile pour les réveils très – trop – matinaux d’un enfant à partir de 2 ans, et jusqu’à l’âge où il saura lire l’heure.

Le réveil (qui est souvent à l’effigie d’un animal sympathique, comme un lapin par exemple), change d’apparence selon s’il est l’heure de se lever… ou l’heure de rester encore un peu au lit !

Un outil bien pratique, qui présente l’avantage de donner une responsabilité à l’enfant. Celui-ci, en se sentant fier de son autonomie, pourrait bien avoir envie de coopérer et de suivre à la lettre les instructions de son nouveau réveil…

Votre enfant éprouve des difficultés à s’endormir, se réveille trop souvent la nuit ou trop tôt le matin ? Je m’appelle Valérie Carlier et je suis certifiée Gentle Sleep Coach® : coach doux pour le sommeil de bébé. Avec Le sommeil des ptits loups, je vous accompagne en douceur et de façon personnalisée dans la régulation des troubles du sommeil de vos bébés et enfants de 0 à 6 ans. Si vous le souhaitez, je propose une première consultation offerte, pendant laquelle vous pouvez m’exposer votre problématique et comprendre précisément mon rôle d’experte certifiée Gentle Sleep Coach. 

Prenez rendez-vous son mon agenda MÉDOUCINE en ligne :

PRENDRE RENDEZ-VOUS